Category: Échanges p2p

Le financement p2p et lightning network

En 2013, je venais de me lancer comme indépendant et je me suis intéressé aux moyens de payement en ligne. J’avais l’intuition que le financement participatif et les micropaiements pourraient devenir un outil important pour développer mon activité de créateur et d’éditeur. C’est ainsi que j’ai découvert Bitcoin, ce fut la révélation. Elle a été lente mais je pense que la révolution des payements est mure et va tout défoncer.

Le choix de la licence pour le print@home

Lorsque j’ai imaginé le format print@home pour la campagne Ulule de Printeurs, il a tout de suite été question d’adopter une licence ouverte. Lorsque l’on souhaite proposer la possibilité à tout un chacun d’imprimer vos romans à la maison, c’est une nécessité. Mais quelle licence choisir ?

La littérature est différente du code informatique

On m’a souvent opposé des arguments qui comparent abusivement l’informatique et mon activité, l’écriture et l’édition de livres. Je ne souhaite pas débattre sur la pertinence de licences libres pour la littérature, mais juste relever des différences fondamentales entre la création littéraire et le développement de code.

L’éditeur et les Creative Commons

Sans être véritablement militant, je me sens profondément “citoyen du web” et la culture du libre s’est imposée assez naturellement à moi. Mais derrière ces questions de liberté, de gratuité et de partage, il reste le problème du “financement du libre”. Et à ce jour, si les licences fermées sont plus fréquentes que les licences libres, c’est parce que la question n’a pas encore été résolue.