Author: Ludomire

Démystification du minage sur Bitcoin 2

Dans mon premier article de la série, je recadrais le débat. Si l’on veut faire un progrès écologique, la question n’est pas “Pour ou contre Bitcoin?”, mais “Comment faire que Bitcoin soit plus écolo”. Maintenant que la bonne problématique est posée, je vais vulgariser ce qu’est concrètement le minage, basé sur une approche “historique” et de terrain, dépouillé des fantasmes et de chiffres bricolés.

Démystification du minage sur Bitcoin 1

Aujourd’hui, je suis tombé sur un article plutôt mauvais sur letemps.ch qui est plus putaclic qu’informé. Cet article est mauvais, car l’auteure Mathilde Farine ne comprend pas ce qu’est réellement le mining. Je vais ici montrer toutes les informations erronées de l’article en essayant de vulgariser le sujet dans une série d’articles qui propose une manière concrète et simple comment réduire son empreinte carbone et de faire de Bitcoin un fantastique outil de la transition énergétique.

Le lightning network et les payements réguliers

Ce matin, j’ai lu un court à article de Fanis Michalakis : Bitwage Annonce le Premier Paiement d’un Salaire via Lightning. Ses réflexions rejoignent les miennes concernant l’évolution de l’utilisation du réseau Lightning et de la gestion des canaux de payement. J’aimerais ici pousser un peu plus loin la réflexion en y englobant tous les payements réguliers.

Faire des NFT artisanaux sur Bitcoin 2 – Exemples pratiques avec Printeurs

Dans le précédent article, j’ai défini ce qu’était un NFT, un événement historique documenté et démontrable à l’aide de la cryptographie, inscrit et horodaté sur une blockchain. Dans cette seconde partie, je vais m’efforcer d’être plus concret et je vais vous donner des exemples de NFT que j’ai réalisé sur Bitcoin, notamment les e-books dédicacés du roman Printeurs. J’espère que ces exemples vont inspirer d’autres créateurs.

Faire des NFT artisanaux sur Bitcoin 1 – Réflexions générales sur les NFT

Il y a une année lors de la campagne de crowdfunding de Printeurs, je proposais une contrepartie originale : Un e-book personnalisé de Printeurs, dédicacé par l’auteur et horodaté sur Bitcoin. En gros, je proposais une sorte de NFT sur Bitcoin pour le e-book Printeurs, je vais donc revenir sur cette aventure.

Premier bilan du format print@home

Cela va faire bientôt six mois que le site print@home a été lancé et propose des fichiers d’impression issus des…

L’impossibilité technique de juguler ou remplacer Bitcoin

Lors des échanges concernant la motion d’interdiction de Bitcoin en Suisse, j’ai été confronté à plusieurs affirmations qui sortaient du sujet, car plutôt techniques ou générales. Je souhaite ici y apporter ma réponse, voici les quelques affirmations : «Soit Bitcoin s’adapte, soit on l’interdit.», « Ce qu’il faut garder, c’est la blockchain, c’est pas Bitcoin», «Il existe plein de cryptomonnaies, pourquoi tu parles que de Bitcoin.»

Proposition alternative à la motion d’interdiction de Bitcoin pour lutter efficacement contre la criminalité informatique et ransomware

Interdire Bitcoin est techniquement impossible et ne résoudra pas le problème de cybercriminalité, j’expose donc des mesures applicables et plus ciblées pour lutter contre les ransomware : interdire le versement de rançon, mettre en place des mesures de soutien aux victimes et renforcer la prévention dans la sécurité informatique.

Réaction à une motion contre la piraterie qui interdit Bitcoin

Une motion vient d’être déposée par le conseiller national Roger Nordmann, elle a été signée par 28 autres élus provenant de tous les groupes parlementaires. Cette motion propose ni plus ni moins l’interdiction aux Suisses d’utiliser Bitcoin et les protocoles cryptographiques ouverts, pour *roulement de tambour* lutter contre les piratages informatiques et leurs rançons en bitcoins ou autres moneros. Ils n’y vont pas avec le dos de la cuillère, c’est le moins que l’on puisse dire. Suite à des échanges sur Twitter lundi, je me suis décidé à faire une réponse construite à destination des conseillers nationaux et citoyens suisses afin d’éclaircir certains points problématiques que j’ai pu déceler dans les échanges.

Les divisions idéologiques de la Révolution Bitcoin

Suite à l’événement Surfin’Bitcoin, le journal La Tribune a sorti un article qui dès le chapeau annonce la couleur en annonçant que les Bitcoineurs n’invitent aucun contradicteur. Vraiment ? Sans contradicteurs ? Je pense surtout que la journaliste n’était pas au même événement que moi ou alors elle n’a rien compris à ce qui se déroulait sous ses yeux. Derrière une unité de façade, des débats profonds et des oppositions irréconciliables agitent les rangs de la Révolution Bitcoin.