Category: Politique

L’impossibilité technique de juguler ou remplacer Bitcoin

Lors des échanges concernant la motion d’interdiction de Bitcoin en Suisse, j’ai été confronté à plusieurs affirmations qui sortaient du sujet, car plutôt techniques ou générales. Je souhaite ici y apporter ma réponse, voici les quelques affirmations : «Soit Bitcoin s’adapte, soit on l’interdit.», « Ce qu’il faut garder, c’est la blockchain, c’est pas Bitcoin», «Il existe plein de cryptomonnaies, pourquoi tu parles que de Bitcoin.»

Proposition alternative à la motion d’interdiction de Bitcoin pour lutter efficacement contre la criminalité informatique et ransomware

Interdire Bitcoin est techniquement impossible et ne résoudra pas le problème de cybercriminalité, j’expose donc des mesures applicables et plus ciblées pour lutter contre les ransomware : interdire le versement de rançon, mettre en place des mesures de soutien aux victimes et renforcer la prévention dans la sécurité informatique.

Réaction à une motion contre la piraterie qui interdit Bitcoin

Une motion vient d’être déposée par le conseiller national Roger Nordmann, elle a été signée par 28 autres élus provenant de tous les groupes parlementaires. Cette motion propose ni plus ni moins l’interdiction aux Suisses d’utiliser Bitcoin et les protocoles cryptographiques ouverts, pour *roulement de tambour* lutter contre les piratages informatiques et leurs rançons en bitcoins ou autres moneros. Ils n’y vont pas avec le dos de la cuillère, c’est le moins que l’on puisse dire. Suite à des échanges sur Twitter lundi, je me suis décidé à faire une réponse construite à destination des conseillers nationaux et citoyens suisses afin d’éclaircir certains points problématiques que j’ai pu déceler dans les échanges.